Création et appui d'observatoires urbains

Un aide à la décision participatif

Définition, objectif et valeur ajoutée

Selon la définition du programme de UN Habitat II, l’observatoire urbain est un réseau local réunissant des partenaires responsables de la collecte, du traitement et de la diffusion de données relatives à la ville. Il comprend un certain nombre d’indicateurs, reflétant des questions prioritaires en matière de développement durable. Il utilise les informations récoltées par les acteurs locaux afin d’aider à la prise de décision et d’élaboration d’une politique réfléchie et volontariste. De ce fait, l’observatoire urbain est un élément central dans le contrôle urbain à l’échelle international et national. Souvent, les observatoires urbains sont créés dans l’une des instances de la ville, auprès des ONG, ou dans les universités.

Méthodes de travail

Il s’agit donc d’une instance qui oriente les responsables et décideurs locaux dans la mise en place de politiques plus adaptées sur la base d’une meilleure connaissance du territoire étudié grâce au suivi de son évolution.

L’observatoire urbain est considéré comme un outil de bonne gouvernance locale puisqu’il permet à plusieurs acteurs locaux de participer dans les différentes étapes de production de l’information (collecte, traitement, analyse, synthèse, diffusion) et d’orienter les décisions et politiques selon les besoins et priorités du territoire. La finalité de tout observatoire urbain est d’améliorer durablement les conditions de vie des populations de la ville.

Mise en œuvre

Le processus de mise en place d’un observatoire urbain diffère d’une expérience à une autre, mais la volonté et l’implication de l’autorité en charge de la gestion des affaires locales (commune ou préfecture dans le cas du Maroc) est nécessaire pour assurer sa bonne mise en place, son opérationnalisation et l’exploitation des données et informations produites.

Cependant, l’initiative de créer un observatoire urbain peut être portée soit par l’autorité de la ville (cas de la commune de Kenitra appuyée par l’Institut Arabe pour le Développement des Villes), ou bien par un acteur associatif, (le cas de la ville de Salé où l’initiative est portée par une association locale) ou encore par une université ou un centre de recherche.

Il y a lieu de préciser qu’il est tout à fait possible de créer des observatoires spécialisés dans des thématiques bien précises (transport, éducation, santé, environnement…) ou bien un seul observatoire pour tout le territoire - qui peut circonscrire son champ d’observation à des domaines prioritaires et les élargir au fur et à mesure que les acteurs urbains ont recours à ses services.

En guise de synthèse, l’observatoire a 2 principales fonctions :

  • Gestion et aide à la décision : Collecter, traiter et analyser les informations nécessaires pour une meilleure prise de décision
  • Communication et diffusion des informations à la population et aux différents acteurs locaux

Site web du Arab urban development institute (en anglais et arabe)
Observatoire urbain de Sénart
Observatoire urbain de Kénitra

Documents de référence en français

Téléchargements

Documents de référence en anglais et allemand

Téléchargements

Contact
Nasser-Eddine.Rahmani@giz.de